Accès membres

Retour sur la session de mars du Grand Conseil

Le Grand Conseil valaisan a siégé les 7 – 8 – 10 et 11 mars en session ordinaire. Parmi les points qui ont été traités par les députés, trois ont retenu l’attention de l’AVALEMS.

Loi sur l’accompagnement en fin de vie

Ce sujet était le plat de résistance de cette session. Après d’intense débats, les députés ont approuvé par 66,5% le projet de loi (détail du vote). Pour rappel, cette dernière porte à la fois sur un renforcement des moyens investis dans les soins palliatifs et une obligation pour les institutions sanitaires et sociales avec un mandat public de laisser se dérouler en leur sein une assistance au suicide.

Cette réflexion n’est pas nouvelle et le sujet a déjà été porté devant le peuple, qui l’a refusé en mai 2016. La position de l’AVALEMS demeure identique : l’association n’est pas favorable à ce qu’un sujet qui touche à des valeurs aussi profondes, soit réglé par voie législative et imposée à toutes les institutions sans distinction. L’association a présenté cette position sur le plateau de Canal9 (français) le soir du premier jour de la session parlementaire (voir la vidéo).

INT_2022.03.025_Combien de temps le Conseiller d’État laissera-t-il les communes dans le noir

Le Conseil d’Etat a été interpellé sur la question de la participation des communes à la couverture du déficit. Dans leur interpellation, les députés concluaient que, puisque le déficit était en partie de la responsabilité de l’Etat, c’était au canton de prendre en charge la totalité des coûts.

Dans sa réponse, le Conseiller d’Etat Mathias Reynard a argumenté que le droit fédéral (LAMal) règle le financement résiduel en précisant qu’il est de la responsabilité des pouvoirs publics (canton et communes). Il a conclut que le droit cantonal précise la répartition (70% canton, 30% communes).

Etablissements médico-sociaux sans direction présente dans la maison: comme un bateau sans capitaine à bord

Le député Manfred Schmid a déposé une interpellation s’inquiétant d’un projet de règlement qui contenait l’obligation pour les EMS du canton de réunir au minimum 70 lits. Dans sa réponse, le Service de la santé publique a confirmé que le projet avait été abandonné, sur la base du retour de l’AVALEMS.

Autres objets à suivre

POS_2021.05.160_Convention collective de travail dans le domaine de la santé

La réponse du Conseil d’Etat est prévue pour la session du mois de mai.

POS_2021.09.260_Quelle leçon le gouvernement tire-t-il de la pandémie de coronavirus de 2020-2021

La réponse du Conseil d’Etat suivra.