Accès membres

Les mots du nouveau directeur, Camille-Angelo Aglione

Des objectifs clairs

Lorsque j’ai rejoint l’AVALEMS en 2020, j’ai découvert une association extrêmement bien structurée dont la base et les objectifs avaient été clairement définis. Deux ans plus tard, les vagues de COVID et les effets du virus s’atténuent et en faisant un état des lieux de la situation actuelle, je suis enthousiasmé par le nombre de projets qui démarrent en Valais dans différents domaines d’activité, y compris dans celui des soins de longue durée. Une énergie constructive semble se diffuser à travers le canton. Aujourd’hui, en assumant la fonction de directeur de l’Association, je me sens privilégié d’être non seulement témoin mais aussi acteur de cette dynamique.

L’avenir de l’association

Pour les années à venir, je souhaite poursuivre le travail de l’association et surtout continuer d’offrir la même lisibilité envers ses membres. Toutes les actions stratégiques de l’AVALEMS sont présentées et votées par les membres, qui savent ainsi en toute transparence ce que leur association faîtière va entreprendre. À mes yeux, c’est une des grandes qualités de l’AVALEMS et qui est de nature à augmenter la confiance de ses membres. Dans cette optique, une des priorités sera l’élaboration de la nouvelle stratégie 2023-2028. Ce document sera construit à partir de réflexions menées dans des groupes de travail avec des représentants de la base, puis, validé en Assemblée générale.

Rôles de la faîtière

Une association faîtière a pour mission d’informer, de promouvoir et de défendre les valeurs et positions de ses membres. Il me tient à cœur d’évoluer dans la continuité de ce qui a été fait en ce qui concerne le respect des différentes opinions et la recherche de consensus lorsque cela est possible. Mon expérience en tant que romand à Berne m’a énormément enseigné sur les dynamiques en jeu dans une position de minorité. En tant que futur directeur de votre association faîtière, j’aurai le souci de respecter et surtout valoriser les différences culturelles et linguistiques qui caractérisent le Valais. Cette diversité est complexe, mais c’est une richesse.

Proximité avec le terrain

Par ailleurs, une faîtière a également pour rôle d’être une plateforme qui véhicule des idées et des propositions. À mon arrivée à l’AVALEMS en tant que responsable de la communication, j’ai été impressionné par les nombreux projets menés avec sérieux et dynamisme par les collaborateurs du secrétariat général. Ces travaux, tel que : le guide pour l’élaboration d’un concept démence en EMS, le prix AVALEMS qui récompense chaque année un travail de Bachelor de la HES-Valais-Wallis dans le domaine des soins de longue durée, ou encore, le concept d’accompagnement socioculturel; m’ont offert un excellent socle sur lequel construire la stratégie de communication de l’association. L’étape suivante a été d’aller à la rencontre du terrain et de donner la parole aux institutions et aux groupes de travail par le biais de vidéos et d’articles. Pour la suite, il s’agira d’amplifier la proximité avec les membres et de continuer à créer du lien entre les différents acteurs des soins de longue durée en Valais. Parmi les multiples chemins que nous emploierons pour atteindre cet objectif, la journée de l’AVALEMS, qui se tiendra en septembre 2022, sera sans aucun doute propice à la rencontre et à l’échange.

Synergies avec d’autres acteurs des soins de longue durée

D’un point de vue stratégique, de nombreuses synergies sont en train de se déployer. Ma tâche sera d’accompagner ces projets et de mener une réflexion quant au développement et à l’intensification des synergies. Je songe par exemple à l’évolution de IT SLD Solutions, pour lequel il y a encore de nombreuses possibilités. Par ailleurs, l’emménagement de nos bureaux dans « Les Ateliers Tango », qui accueilleront différentes associations partenaires, sera l’occasion de renforcer les collaborations.

Après une période difficile, nous allons donc de l’avant. Chacun d’entre nous participe, selon sa fonction et ses compétences, à l’évolution du monde des EMS valaisans. Que ce soit au niveau de la qualité de l’accompagnement, des conditions de travail du personnel, ou encore, du lien entre les résidents, les proches et les institutions; les années à venir présagent de belles perspectives pour le domaine des soins de longue durée !

«Je suis enthousiasmé par le nombre de projets qui démarrent en Valais dans différents domaines d’activité, y compris dans celui des soins de longue durée. Une énergie constructive semble se diffuser à travers le canton.»

Camille-Angelo Aglione, directeur de l’Association Valaisanne des EMS depuis mars 2022